Solo A Star Wars Story [Critique]

Solo-Star-Wars-Story-cinemadroide

Bien qu’il n’arrive qu’ aujourd’hui sur nos écrans le projet Solo est un des plus anciens du revival Star Wars, Lawrence Kasdan légendaire scénariste de l’Empire Contre-attaque – sans doute la personne en dehors de George Lucas qui a le plus façonné Star Wars –  avait accepté de rejoindre Lucasfilm pour le concrétiser. Pour mettre en scène son script co-écrit avec son fils Jonathan KasdanKathleen Kennedy avait choisi le duo Phil Lord et Christopher Millercourtisé par les plus grands studios après le succès de La Grande aventure Lego et  21 Jump Street. On le sait l’histoire se compliqua en coulisses les méthodes du duo, basée sur la multiplication des prises et d’improvisation provoqua des tensions avec l’équipe technique et surtout avec Kasdan, ce dernier estimant  que Lord et Miller dénaturaient le ton du film. A deux semaines de la fin des prises de vue Kathleen Kennedy se séparait du tandem, le vétéran Ron Howard étant appelé à la rescousse. Le réalisateur d’Apollo 13, familier de George Lucas pour qui il joua dans American Graffiti et réalisa Willow finira par retourner 70% du film pour être finalement crédité comme réalisateur unique, Lord et Miller se contentant du titre de producteurs exécutifs. La crainte était grande de se retrouver avec un de ces films malades et de voir la première grande sortie de route de la franchise

Lire la suite

Publicités

Inferno [Critique]

capture

 

Robert Langdon (Tom Hanks) se réveille dans un hôpital de Florence, partiellement amnésique après qu’une balle lui ait frôlé le crane.Traqué par une mystérieuse tueuse et par Bouchard un agent de l’OMS et sa directrice.Assailli de visions infernales il va devoir, aidé d’une jeune médecin  Sienna Brooks (Felicity Jones) déchiffrer les indices cachés dans un tableau de Botticelli représentant l’enfer de Dante par un milliardaire dément (Ben Foster) décidé à éliminer la moitié de l’humanité avec un virus mortel…

Lire la suite

Au coeur de l’océan [Critique] il va falloir un plus gros bateau

HEART OF THE SEA

Ron Howard retrouve sa star Chris Hemsworth et son directeur de la photographie Anthony Dod Mantle de Rush pour ce récit d’aventures et de survie en haute-mer qui retrace l’odyssée du baleinier Essex naufragé en 1820 par une baleine gigantesque  qui inspira à Herman Melville son célèbre Moby Dick. Comment le versatile réalisateur d’Apollo 13 se tire de l’exercice ? Lire la suite