Skyscraper [Critique] Die Mou

 

skyscraper-cinemadroide

Une publicité pour le fromage Port-Salut avait pour slogan « Le Port-Salut, c’est écrit dessus ». Depuis, l’expression « C’est comme le Port-Salut, c’est écrit dessus » est passée dans le langage courant. De ce point de vue on peut dire de Skyscraper qu’il est un film « Port-salut » un regard sur l’affiche suffit pour savoir à quoi s’attendre The Rock suspendu dans le vide depuis une tour en feu…Mais est-ce encore suffisant ?

Lire la suite

Publicités

Ant-Man & La Guêpe [critique]


ant-man-et-la guepe-cinemadroideAprès le choc Infinity War c’est au plus petit duos de super-héros de Marvel Studios de faire son retour toujours incarné par Paul Rudd et Evangelyne Lilly sous la direction de Peyton Reed .Ant-Man & La Guêpe sera t’il le film de trop pour le studio que ses détracteurs attendent avec gourmandise ? Réponse après le jump (spoiler : caramba encore raté !)…

Lire la suite

Under the Silver Lake [Critique] La La (Noir) Land

under-the-silver-lake-3-cinemadroide

Après avoir fait sensation avec son film fantastique l’angoissant et troublant It Follows, David Robert Mitchell revient avec ce néo-noir qui met en vedette l’ancien Spider-man Andrew Garfield.  Le film n’a pas fait l’unanimité lors de sa présentation à Cannes, loin de la Croisette analysons les signes de cette oeuvre labyrinthique. Lire la suite

BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan [Critique] Inside Brother

Blackklansman-cinemadroide

Le nouveau Spike Lee joint était très attendu à double titre d’abord car il s’agit du premier film de l’auteur de Do the Right Thing depuis l’élection de Trump et parce qu’il marque la première collaboration entre Lee et Jordan Peele auteur du phénomène Get Out ici producteur de son idole.Le film est inspiré d’une histoire incroyable donc vraie d’un policier noir américain qui va réussir dans les années 70 à infiltrer le KKK avec l’aide d’un collègue blanc ce dernier se chargeant des rendez-vous physiques alors qu’il  agit par téléphone.Cette opération le mènera à entretenir de longues conversations avec David Duke le leader du Klan.

Lire la suite

American Nightmare 4: Les origines [Critique] BlackLivesMatterSploitation

 

American-nightmare4-banner-cinemadroide

Le premier The Purge était un home-invasion très classique qui se reposait sur un excellent concept – le  gouvernement  des Nouveaux Pères Fondateurs une cabale d’extrême droite (mélangeant les 1%, la NRA et la religion) rend légal chaque année tout crime durant une période 12 heures pour « purger » la société , que son auteur James DeMonaco (scénariste du solide Négociateur et du bon remake de Assaut) a décliné dans ses suites en deux excellentes séries B d’inspiration Carpenterienne. Pour ce quatrième volet qui explore les origines de la Purge (son titre original étant La Première Purge) DeMonaco est toujours à l’écriture mais cède sa place de réalisateur à un jeune réalisateur afro-américain Gerard McMurray (producteur du Fruitvale Station de Ryan Coogler) choix loin d’être innocent puisque cette histoire qui pouvait ressembler à un conte pour effrayer les enfants de la génération Obama prend sous l’ère Trump l’allure d’une anticipation crédible.

Lire la suite

Sicario: la guerre des cartels [Critique]La prisonnière du désert

Sicariolaguerredescartels

Le très bon Sicario du brillant  Denis Villeneuve semblait se suffire à lui-même ainsi l’idée d’une suite  sans  Roger Deakins et Emily Blunt, même en conservant Josh Brolin et le Sicario du titre Benicio Del Toro  semblait incongrue. des premières bande-annonces axées sur l’action  faisaient même craindre une suite plus proche du DTV que du film de prestige. Mais c’etait sans compter sur le talent du scénariste Taylor Sheridan (Comancheria, Wind River) et de l’italien Sergio Sollima…

Lire la suite

Jurassic World Fallen Kingdom [Critique] L’attaque des clones

jurassic-world-fallen-kingdom-cinemadroide

Trois ans après le triomphe de Jurassic World  Chris Pratt et Bryce Dallas Howard sous la direction du prodige espagnol Juan Antonio Bayona retrouvent les dinosaures …

Lire la suite

Sans un Bruit [Critique] Le Silence est d’or

Sans_un_bruit-cinemadroide

Partant d’un postulat dans l’esprit des nouvelles fantastiques d’un  Richard Matheson ou d’un Ray Bradbury popularisées par la célèbre série télévisée Twilight Zone , Sans un bruit est un pur « film à concept » dont le traitement s’inscrit dans la veine d’un Steven Spielberg et d’un M.Night Shyamalan en confrontant la cellule familiale à une menace surnaturelle. Troisième  film du comédien John Krasinski  produit par son réalisateur de 13 Hours  Michael Bay pour son label d’horreur Platinum Dunes (les remakes de Massacre à la tronçonneuse , Amityville  ou la série des American Nightmare) pour lequel il a engagé pour jouer à ses cotés sa célèbre épouse Emily Blunt (Le Diable s’habille en Prada, Edge of Tomorrow) le couple de parents d’une famille qui doit vivre dans le silence absolu dans un monde post-apocalyptique où des créatures mystérieuses qui chassent par le son menacent leur survie. Au moindre bruit leur existence même est en danger.
Lire la suite