Titanic le complexe du Terminator

Termi

Le soir ou j ai vu le Terminator de James Cameron ( l’année de sa sortie, je ne voyage pas dans le temps je suis juste vieux ) reste gravé dans ma mémoire et le film est mon favori à ce jour. Quelques années plus tard  il m’est apparu que le grand James avait réalisé un remake camouflé de mon film fétiche remportant un plus grand  succès que l’original ou sa suite : je veux bien sur parler de Titanic, explications …

A première vue peu de rapport entre le beau Leo DiCaprio sur son bateau et le cyborg assassin incarné par le chêne autrichien, pourtant si on se libère de leurs contextes pour revenir sur les thèmes des deux films la filiation apparaît plus évidente. The Terminator est avant tout l’ histoire d’une femme qui va rencontrer, dans des circonstances exceptionnelles un garçon que jamais elle n’aurait du croiser et qui va changer le cours de son destin. Cette rencontre aussi intense que brève (ils ne « consommeront » qu’une unique fois) se fera sur fond d’une catastrophe technologique inéluctable à laquelle elle survivra grâce au sacrifice de son compagnon.Ces événements changeront  le cours de son existence loin de la vie qui lui était destinée.

Ce  résumé s’applique exactement aux deux films : la ou le fossé du temps sépare Sarah Connor de Kyle Reese c’est celui tout aussi infranchissable des classes sociales au début du siècle qui se dresse entre Rose et Jack. La condition sociale des deux héroïnes conditionne le destin promis à chacune  : la jeune fille de bonne famille des années 1900 et celle  qualification de la classe moyenne dans les années 80. Toutes les deux  s’émanciperont ensuite dans des activités réservées aux hommes : suffragette et aviatrice pour Rose et …hum leader de milice survivaliste pour Sarah Connor.

best-top-desktop-movie-titanic-wallpapers-titanic-wallpaper-photos-04
Jack et Rose – I won’t be back !

La menace au cœur des deux films (qui  donne le titre de chaque oeuvre) trouve dans les deux cas son origine dans l’arrogance des hommes confiants à l’excès dans leur génie technologique qui finira par se retourner contre eux et causer leur perte : le bateau insubmersible deviendra leur cercueil et l’intelligence artificielle  finira par les exterminer.

Bien que les deux films soit stylistiquement distincts eut égard à leur genres respectifs la traque des deux amants par l’impavide David Warner dans les coursives du Titanic nous rappelle  celle du T-800 dans les couloirs du commissariat. Cette transposition du thriller de SF au film d’époque romantique n’est guère plus radicale qui celle des samouraïs de Kurosawa dans l’univers du western.

 Conclusion : Bien entendu  James Cameron n’a pas eu l’intention de recycler son propre film mais cette proximité est la trace des thèmes récurrents  qui parcourt  son oeuvre et font de ce réalisateur souvent méprisé de l’intelligentsia un vrai auteur , pour moi le meilleur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s