Kingsman : Services Secrets – service Action ! [Critique]

kingsman french posterUn super-espion, vétéran d’une organisation secrète le Kingsman, recrute et forme un jeune loubard pour succéder à un agent disparu dans des circonstances mystérieuses. Après avoir déconstruit le super-héros dans Kick-Ass,  Matthew Vaughn adapte à nouveau un comic-book de Mark Millar  et rend  hommage aux James Bond des 70’s transformant au passage le fade Colin Firth en action hero ! Welcome to the  Secret Service !

L’idée de Kingsman : Services Secrets est venue à Matthew Vaughn et au scénariste du comics Mark Millar (même si le film et le comic-book empruntent des voies différentes) de leur nostalgie commune des James Bond de la période Roger Moore  avec leurs  gadgets, leurs méchants mégalomanes et leurs bases secrètes, regrettant la disparition de leur ton  léger dans les aventures récentes de 007 (reproche que l’on retrouve tel quel dans la bouche des protagonistes du film). Déçus également de n’avoir jamais  de véritable « Bond Begins » Vaughn comble cette double frustration en mêlant la  formation d’un super espion à la « formule classique » des James Bond.

kingsman-hollywood-film-6-14-6-movies-you-need-to-watch-before-you-watch-kingsman-the-secret-service
Harry Hart (Colin Firth) et Eggsy (Taron Egerton): My Fair Espion

Matthew Vaughn et sa co-scénariste habituelle Jane Goldman  revisite avec gourmandise  les figures imposées de la formule 007 : l’arsenal de gadgets (certains classiques de Bond refont surface), le méchant mégalomane ici un milliardaire de l’internet qui a une solution toute personnelle au réchauffement climatique, sa base secrète et son homme de main une amazone nommée Gazelle (la danseuse Sofia Boutella) montée sur des prothèses-lames semblables à celles d’Oscar Pistorius dont elle se sert pour découper ses adversaires. Le duo Vaughn-Goldman donne sa version de scènes classique comme la confrontation verbale entre l’agent et le vilain qui précède toujours un affrontement plus physique (ici un « joyeux repas »). Ils utilisent aussi notre connaissance intime de cette formule pour subvertir nos attentes et nous surprendre.

En choisissant de faire  d’un  lad londonien (petit loubard prolétaire) leur apprenti espion qu’il confronte à d’autres recrues issues de l’establishment (Vaughn venant de ce même establishment) ils apportent un angle très britannique à la confrontation des classes sociales. Se  distingue de l’establishment  la  figure du gentleman incarnée par les agents du Kingsman dont les codes  font la noblesse tels des samouraïs britanniques.

Le film baigne dans un humour permanent  qui va du subtil au plus trash  culminant dans un climax proprement délirant à mi-chemin du Monty Python et des ZAZ.  Les moments de gravité qui s’y glissent  n’en sont que plus efficaces.

Vaughn conserve son style pop : coloré et ultra-cinétique , son traitement de l’action se partage entre une approche graphique  « matrixienne » et une autre plus anarchique s’abandonnant à une ultra-violence dont l’aspect comic-book désamorce le caractère traumatisant à quelques exceptions prés …

 Kingsman : Services Secrets contient une des scènes les plus dingues et brutales du cinéma d’action récent. Vous ne verrez plus Le Discours d’un Roi de la même façon !

A coté de Harry Hart (Colin Firth) Wolverine est une fillette !
A coté de Harry Hart (Colin Firth) Wolverine est une fillette !
Les Bond et le méchants 

Harry Hart / Colin Firth n’est pas tant un analogue de James Bond (il serait  plus proche du John Steed de Chapeau Melon et Bottes de Cuir y compris dans l’utilisation du parapluie) qu’une version cool de  l’image d’anglais élégant réprimant ses émotions que véhicule le comédien dans l’esprit du public. Vaughn finit par dépouiller cet archétype de tout ce vernis  d’inhibition dans une scène dantesque qui révèle qu’à coté de Colin Firth Wolverine c’est Oui-oui !

kingsman-the-secret-service-KSS_JB_D24_02466_rgb
Eggsy, Harry Hart croisent Valentine (Samuel L. Jackson)
Taron Egerton m’a semblé un peu léger dans le rôle de la recrue même si il s’acquitte assez bien de sa tache, physiquement en tout cas.Il lui manque ce charisme dont faisait preuve dans un rôle très similaire (d’après encore Mark Millar) James McAvoy  dans Wanted.

Samuel L. Jackson donne a  son méchant Valentine un look de nabab du rap US, des attitudes maniérées (il ne supporte pas la vue du sang qu’il fait couler abondamment) et surtout l’affuble d’un cheveu sur la langue prononcé. Ce choix  d’abord déconcertant évite le ridicule grâce a la faculté de Jackson de faire passer une vraie menace  d’un simple regard ou d’une inflexion de la voix.

Mark Strong joue Merlin l’équivalent du « Q » des James Bond et Sir Michael Caine,  l’interprète d’un autre espion culte outre-manche Harry Palmer dont les emblématiques lunettes font partie de la panoplie des Kingsman (comme de celle d’Austin Powers autre hommage à cette tradition) incarne d' »Arthur » aka Chester King le « M »des Kingsman. Mark « Luke Skywalker »Hamill qui avait déjà droit a un cameo dans le comics fait aussi une apparition dans le film.

Harry Palmer (Michael Caine) in the house !

kingsman-secret-service-trailer-breakdown-10_zps37a5ec29 michaelcaine.html-367_orig

Le film baigne dans une ambiance très 80’s grâce à la photo colorée de George Richmond opérateur devenu directeur de la photo,  coté SFX je soupçonne certains fonds verts très visibles d’être intentionnels pour rappeler les effets hasardeux de certains Bond . La participation du monteur vétéran Conrad Buff (consultez son CV ici) explique beaucoup du punch du film. Enfin la musique tonitruante d’Henry Jackman rend de nombreux hommages au maître John Barry.

Conclusion : Avec  Kingsman : Services Secrets Matthew Vaughn fait une relecture  pop et punk  de tout le « superspy genre » britannique transformant au passage le fade Colin Firth en action hero ! Welcome to the Secret Service !

Ma note : A-

Kingsman Services Secrets de Matthew Vaughn (sortie le 18/02/2015)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s