The Passenger [Critique] Strangers on a train…

The-Commuter-January-2018-cinemadroide
 Avant que les films de super-héros et les énormes budgets à effets spéciaux deviennent la norme de la production des majors US, les années quatre vingt-dix, après les action héros des années 80,  virent la dominance du « thriller à concept » qu’il soit en huis-clos (les contained thriller) comme Die Hard et ses dérivés (de Passager 57 jusqu’à Phone Game)  ou des déclinaisons du thriller Hitchcockien dans la foulée du Fugitif. C’est à ces genres que Liam Neeson  et le réalisateur espagnol Jaume Collet-Serra  rendent un vibrant hommage pour leur quatrième collaboration après  Sans Identité, Non Stop et le néo-noir Night Run. 

Lire la suite

Publicités

Silence [Critique]

silence-banner

Avec Silence le réalisateur mène ici à bien un projet de presque trente ans portant à l’écran le roman de l’écrivain (catholique) japonais Shūsaku Endō qui lui avait été recommandé par un révérend  protestant libéral à la sortie de sa « Dernière temptation du Christ » dont Silence est en quelque sorte le prolongement.  Co-écrit le script avec Jay Cocks son collaborateur sur Le temps de l’innocence et Gangs of new york , le film a failli se monter avec un casting différent Daniel Day-Lewis, Gael García Bernal et Benicio Del Toro. Ce sont finalement  finalement Liam Neeson, Adam Driver et Andrew Garfield qui vont incarner ses missionnaires catholiques portugais partis à la recherche de leur mentor dans le Japon du  XVIIe siécle …

Lire la suite