Mon top 10 des films des années 2000

y2k

De cette décennie qui s’ouvre par le 11 septembre on retiendra la course aux franchises devenu le Saint Graal des studios.C’est la décennie des trilogies et du passage de flambeau entre un George Lucas rejeté par ses fans à Peter Jackson qui avec sa trilogie de l’anneau marque l’histoire en montrant qu’on peut créer une telle entreprise loin d’Hollywood. Jadis méprisé  l’adaptation de comics au cinéma s’impose (avec la trilogie  Spider-Man de Raimi , les Batman de Nolan et les X-Men de Bryan Singer)  faisant s’effondrer les records du box-office alors que tombe la frontière qui  entre réalisateurs de blockbusters et auteurs.

1- The Dark Knight – Christopher Nolan (2008)

interrogation

D’une noirceur minérale, à la fois saga criminelle et adaptation ultime de comics, The Dark Knight brasse tous les traumas de l’Amérique post 11 septembre et est à jamais hanté par la performance hors norme de Heath Ledger .

Réplique culte « Some men just want to watch the world burn. »

2- Casino Royale – Martin Campbell (2006)

casino_royale_ver11_xlg

Martin Campbell , qui avait déjà ramené la franchise des limbes en installant Pierce Brosnan  avec GoldenEye, réussit non seulement un grand James Bond mais un grand film tout court qui parvient à instiller une âme qui avait quitté la franchise en partie grâce au réécritures de Paul « Million Dollar Baby« Haggis tout en lui faisant subir une mise à jour « à la Bourne » de ses scènes d’action. Mais l’as dans sa manche c’est bien sur Daniel Craig choix inattendu conspué quand il fut annoncé (par moi le premier). Apres Brosnan qui fit en quelque sorte la synthèse  des interprètes qui l’avaient précédé Craig lui va entièrement reconstruire 007  et imposer le personnage dans ce nouveau millénaire.

Réplique culte « So you want me to be half-monk, half-hitman.. »

3- Minority Report – Steven Spielberg (2002)

minorityreport13953

L’évolution de Steven Spielberg post Schindler’s list  a vu s’estomper la dichotomie entre le  pur « entertainer » et l’ « auteur ». Minority Report est le symbole de cette fusion avec cette adaptation de Philip K.Dick à la fois ride futuriste, parabole politique des années sécuritaires et drame intimiste sur le deuil. A ce jour , pour moi , le dernier très grand film de « The Beard ».

Réplique culte « Everybody runs, Fletch. »

4- Unbreakable – M.Night Shyamalan (2000)

unbreakable-weights1

Sortant du triomphe surprise de « Sixième sens » M.Night Shyamalan retrouve Bruce Willis qu’il réunit à Samuel L.Jackson pour cette fantastique déconstruction-reconstruction du mythe du super-héros . Une mélancolie baigne  l’oeuvre à la fois sombre et exaltante dont le « twist » final vient clore à la perfection le meilleur film à mes yeux de son auteur.

Réplique culte « You know why, David? Because of the kids. They called me Mr Glass. »

5- 300 – Zack Snyder (2006)

300

Zack Snyder surprend tout le monde avec cette adaptation du roman graphique culte de Frank Miller dont il parvient à retranscrire le style tout en le rendant ultra cinématographique.Tourné entièrement sur fond vert avec un véritable commando d’ acteurs peu cotés mais ultra-motivés (dont un Michael Fassbender débutant). Il s’attire en France l’étiquettes de film fascisant glorifiant la lutte des spartiates blancs face aux hordes basanées venu d’Orient. Si un fond politique est bien présent chez Frank Miller , Snyder lui ne recherche que le souffle épique son film reste encore aujourd’hui le choc visuel qu’il fut au moment de sa sortie. HA-OOH!

Réplique culte « This is SPARTA! »

6- Black Hawk Down – Ridley Scott, (2001)

07_black_hawk_down_blu-ray

Ridley Scott formaliste de génie connait une renaissance avec ce nouveau millénaire et la triomphe de son Gladiator mais c’est cette fresque guerrière sur une débâcle américaine (sortie le premier week-end post 9/11) qui m’a le plus marqué. Film au  casting incroyable et visionnaire (eh mais c’est Tom Hardy! tiens Nikolaj Coster-Waldau !) Scott  fait de Black Hawk Down un « actioner » imparable (véritable Aliens avec des somaliens en lieu et place des xénomorphes!)  et impose encore une fois une iconographie  qui va marquer le genre de manière aussi indélébile que Blade Runner et Alien pour la SF.

Réplique culte « Danny, you understand me? No one gets left behind! »

7- King Kong – Peter Jackson (2005)

kk

Bien sur la trilogie de l’Anneau est  énorme mais pour moi le film  le plus marquant est ce remake du classique de 1933 que Peter Jackson porte depuis l’enfance.En 1996 une première tentative s’effondra mais auréolé de la gloire de sa trilogie Universal fini par lui ouvrir  ses coffres et cette fois c’est avec les pleins pouvoirs qu’il reconstitue entièrement dans ses studios de Wellington « en famille » les jungles de Skull Island et le New york des années 30. Durant trois heures il déverse à l’écran tous ses rêves d’enfant et tout son romantisme sans une once de calcul.

Réplique culte « Ladies and Gentlemen… I give you… KONG! THE EIGHTH WONDER OF THE WORLD! »

8- Star Trek JJ Abrams, (2009)

2830678-star_trek_abrams

C’est avec ce second film (après MI:III) que JJ Abrams wunderkind du petit écran s’impose définitivement sur le grand avec cette relecture de Star Trek à laquelle la major à la montagne donne enfin un budget conséquent. Avec ses collaborateurs historiques entourés d’un cast jeune  il ranime le space-opéra tout en respectant l’intégrité de la saga. Propulsé par un thème iconique de Michael Giacchino il commence avec ce film le chemin qui l’emportera vers Star Wars episode VII!

Réplique culte « [on Spock] Who was that pointy-eared bastard? »

9- Iron Man – Jon Favreau (2008)

iron-man

Apres avoir « licenciés » les droits de ses principaux personnages  à Fox et Sony on se gausse de la Marvel qui se lance dans la production cinématographique avec ce personnage soit disant moins connu. On sourit encore quand c’est Jon Favreau (Elf) qui est choisi pour réaliser le film et carrément intrigué quand c’est le  Robert Downey Jr. revenu de toutes les addictions qui est casté dans le rôle titre.Pourtant quand le film sort c’est un choc égal à l’arrivée des Marvel Comics dans les années 60 pop, fun le succès est foudroyant Robert Downey Jr. rejoint le club très fermé des acteurs qui se fondent à leur personnage IL EST TONY STARK.

Une scène post générique dont le tournage fut improvisé en quelques heures va ouvrir les portes au premier univers partagé  au cinéma , les Avengers sont en marche…

Réplique culte « I am Iron Man! »

10- The Bourne Supremacy – Paul Greengrass (2004)

thebournesupremacy1

Quand il succède à Doug Liman pour la suite de « Bourne Identity » on n’imagine pas  que Paul Greengrass réalisateur engagé issu du documentaire va au coté du coordinateur d’action Dan Bradley  tout simplement ré écrire la grammaire de l’action au cinéma.Filmé en caméra portée à l’épaule la violence brutale, frontale va devenir la référence.Il apporte aussi son œil engagé se servant du thriller pour porter, c’est un thème fort dans ma liste,  la critique de la « guerre contre le terrorisme » trouvant dans Matt Damon un allié de taille.

Réplique culte  Get some rest, Pam. You look tired.

Voici année par année les Top 10 de mes favoris :

Mon Top 10 Année 2009

Mon Top 10 Année 2008

Mon Top 10 Année 2007

Mon Top 10 Année 2006

Mon Top 10 Année 2005

Mon Top 10 Année 2004

Mon Top 10 Année 2003

Mon Top 10 Année 2002

Mon top 10 Année 2001

Mon Top 10 Année 2000

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s