La Reine Des Neiges – Holiday on Ice [Critique]

FROZN_003B_G_ENG-GB_133x100.indd

Ça commence à sentir Noel ,le Disney de fin d’année est la ! « La Reine des Neiges saura t’elle trouver sa place dans le panthéon de la maison de la souris ?

Avec La Reine des Neiges Jennifer Lee  (« Les mondes de Ralph ») et Chris Buck ( « Tarzan ») parviennent  à injecter  le design des personnages  des grands classiques dessinés « à la main »  dans le monde de l’animation 3D.
Ils parviennet ainsi  d’en conserver le charme et le coté intemporel en y ajoutant l’abondance de détails et la précision des mouvements que seule la puissance de la technologie moderne peuvent apporter.Les animateurs manipulent avec un photo réalisme saisissant les textures (eau,neige,glace) ,recrée des décors grandioses faisant de La Reine des Neiges une réussite formelle indéniable.

Frozen-Mini-Poster-disney-frozen-35322708-1280-1587
Le casting de la reine des neiges au complet !

Adapté d’un conte d’Andersen (que la firme aux grandes oreilles tentait d’adapter depuis des années)  ce qui permet aux animateurs de donner un gout tres « nordique » au royaume d’Arendelle niché dans le fjords avec ses palais pleins de boiseries, La Reine des Neiges adhère au modèle des classiques Disney avec cette histoire de Princesses (2 pour le prix d’une!) séparées par les pouvoirs incontrolables de l’aînée héritiére du royaume sur la glace. On y retrouve un héros au  grand coeur,des compagnons comiques ici des trolls, un Renne « canin »et un bonhomme de neige animé par magie, personnage qui a le bon gout de ne pas être envahissant (même avec la voix de Dany Boon en VF!!).

Les nombreuses chansons du film sont assez réussies alliant elles aussi modernisme et classicisme dans un esprit très « Broadway » (j’ai particulièrement  aimé la chanson de Olaf qui m’a rappelé les Chansons du Livre de la Jungle).

Frozen-La-Reine-des-Neiges-Photo-04
Un jour mon prince viendra : la princesse Anna et le prince Hans

Quelques bémols toutefois , le film apparaît un peu « insulaire » en ce sens que les péripéties se limite à des allers retours entre le refuge de la rien des glaces et le palais royal et si toutes les traditions des Disney sont respectées, manque à l’appel un méchant mémorable même si son introduction est fait de manière assez réussie. L’absence d’un antagoniste de valeur déséquilibre le film qui avec ses chansons et ses princesses est plus particulièrement destiné aux petites filles

La Reine des Neiges est un Disney qui bénéfice de toute l’ampleur des productions modernes sans perdre la magie des classiques. 7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s