Oscars 2014 A propos d’hier soir…

pegasus_LARGE_t_1581_106214749

Une sélection d’une grande qualité a naturellement accouché d’un palmarés sans grande surprise cette année.On peut toujours chipoter mais l’essentiel a retenir pour moi est qu’aucun des gagnants n’est indigne de son trophée.

Twelve Years a Slave parce qu’il aborde un sujet sensible de l’histoire américaine qui hante encore la société US a été consacré de manière somme toute logique, c’est par ailleurs un film puissant  même si il est somme toute de facture classique.Pour moi le meilleur film de la sélection reste « Le Loup de Wall Street » mais son absence de morale qui finalement renvoie Hollywood a ses propres turpitudes et son trop prestigieux réalisateur n’en auront jamais fait un client probable au titre.

L’Oscar du meilleur réalisateur pour Alfonso Cuaron ne souffre d’aucune contestation tant Gravity est une prouesse  qui repose sur sa mise en scène quasi-scientifique. C’est peut être cet aspect trop « scientifique », renforcé par sa razzia des récompenses techniques qui l’aura empêché de rafler la récompense suprême. KLes Oscars pour la photographie sublime d’ Emmanuel Lubezki et la musique intense de Steven Price semblent des évidences.

movies-oscars-2014-matthew-mcconaughey-cate-blanchett-lupita-nyongo-jared-leto

Coté interprétation masculine comme je le prévoyais dans ma critique du Dallas Buyers Club  (que j’avais intitulé Oscars Buyers Club) les deux interprètes principaux ont raflé la mise. Malgré son interprétation magistrale   dans Le Loup de Wall Street Leo DiCaprio a eu la malchance de tomber avec Matthew McConaughey sur un acteur en état de grâce consumé par un feu intérieur qui le place parmi les plus grands.ses performances de l’année 2013 y compris dans le film de Scorsese font de lui à mes yeux le plus grand acteur américain depuis 20 ans.

Jared Leto mérite bien sur sa statuette avec cette transfiguration en transsexuel  (gros travail sur la voix, le phrasé et la posture) mais il échappe pas à l’écueil de la performance pour la performance.  J’aurais aimé que Michael Fassbender soit salué pour son rôle dans « Twelve Years a Slave » qui est aussi puissante mais aussi plus nuancée que celle de Jared Leto.

Sa partenaire Lupita Nyong’o décroche elle cette statuette qu’elle mérite amplement tant son personnage est magistral dans le film.

N’ayant pas vu Blue Jasmine je n’ai pas de commentaires sur l’Oscar de la meilleure actrice pour Cate Blanchett même si j’aurais aimé qu’Amy Adams soit récompensée mais ce n’était  pas la soirée d’ American Hustle qui repart bredouille.

L’Oscar du film d’animation pour Frozen couronne l’incroyable sucess story du film qui vient de passer le milliard de dollars de recettes ce week-end.

LE PALMARES COMPLET

MEILLEUR FILM
American Bluff de David O. Russell
Captain Phillips de Paul Greengrass
Dallas Buyers Club de Jean Marc Vallée
Gravity d’Alfonso Cuaron
Her de Spike Jonze
Nebraska d’Alexander Payne
Philomena de Stephen Frears
12 Years a Slave de Steve McQueen
The Wolf of Wall Street de Martin Scorsese
MEILLEURE ACTRICE
Amy Adams – American Hustle
Cate Blanchett – Blue Jasmine
Sandra Bullock – Gravity
Judi Dench – Philomena
Meryl Streep – August: Osage County
MEILLEUR ACTEUR
Chiwetel Ejiofor – 12 Years A Slave
Matthew McConaughey – Dallas Buyers Club
Christian Bale – American Bluff
Leonardo DiCaprio – Le Loup de Wall Street
Bruce Dern – Nebraska
MEILLEURE RÉALISATION
American Hustle – David O. Russell
Gravity – Alfonso Cuarón
Nebraska – Alexander Payne
12 Years a Slave – Steve McQueen
The Wolf of Wall Street – Martin Scorsese
MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL
American Hustle – Écrit pas Eric Warren Singer et David O. Russell
Blue Jasmine – Écrit par Woody Allen
Dallas Buyers Club – Écrit par Craig Borten et Melisa Wallack
Her – Écrit par Spike Jonze
Nebraska – Écrit par Bob Nelson
MEILLEUR SCÉNARIO ADAPTÉ
Before Midnight – Écrit pas Richard Linklater, Julie Delpy et Ethan Hawke
Captain Phillips – Scénario de Billy Ray
Philomena – Scénario de Steve Coogan et Jeff Pope
12 Years a Slave – Scénario de John Ridley
The Wolf of Wall Street – Scénario de Terence Winter
MEILLEURE CHANSON ORIGINALE
Happy (Film: Despicable Me 2) – Musique et paroles de Pharrell Williams
Let it Go (Film: Frozen) – Musique et paroles de Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez
The Moon Song (Film: Her) – Musique de Karen O; Paroles de Karen O et Spike Jonze
Ordinary Love (Film: Mandela Long Walk To Freedom) – Musique de Paul Hewson, Dave Evans, Adam Clayton et Larry Mullen; Paroles de Paul Hewson
MEILLEURE MUSIQUE DE FILM
The Book Thief – John Williams
Gravity – Steven Price
Her – William Butler and Owen Pallett
Philomena – Alexandre Desplat
Saving Mr. Banks – Thomas Newman
MEILLEURS DÉCORS
American Hustle – Judy Becker et Heather Loeffler
Gravity – Andy Nicholson, Rosie Goodwin et Joanne Woollard
The Great Gatsby – Catherine Martin et Beverley Dunn
Her – K.K. Barrett et Gene Serdena
12 Years a Slave – Adam Stockhausen et Alice Baker
MEILLEUR MONTAGE
American Hustle – Jay Cassidy, Crispin Struthers et Alan Baumgarten
Captain Phillips – Christopher Rouse
Dallas Buyers Club – John Mac McMurphy et Martin Pensa
Gravity – Alfonso Cuarón et Mark Sanger
12 Years a Slave – Joe Walker
MEILLEURE PHOTOGRAPHIE
The Grandmaster – Philippe Le Sourd
Gravity – Emmanuel Lubezki
Inside Llewyn Davis – Bruno Delbonnel
Nebraska – Phedon Papamichael
Prisoners – Roger A. Deakins
MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE
Sally Hawkins – Blue Jasmine
Jennifer Lawrence – American Hustle
Lupita Nyong’o – 12 Years a Slave
Julia Roberts – August: Osage County
June Squibb – Nebraska
MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE
Barkhad Abdi – Captain Phillips
Bradley Cooper – American Hustle
Michael Fassbender – 12 Years a Slave
Jonah Hill – The Wolf of Wall Street
Jared Leto – Dallas Buyers Club
MEILLEUR MONTAGE DE SON
All Is Lost – Steve Boeddeker et Richard Hymns
Captain Phillips – Oliver Tarney
Gravity – Glenn Freemantle
The Hobbit: The Desolation of Smaug – Brent Burge
Lone Survivor – Wylie Stateman
MEILLEUR MIXAGE DE SON
Captain Phillips – Chris Burdon, Mark Taylor, Mike Prestwood Smith et Chris Munro
Gravity – Skip Lievsay, Niv Adiri, Christopher Benstead et Chris Munro
The Hobbit: The Desolation of Smaug – Christopher Boyes, Michael Hedges, Michael Semanick et Tony Johnson
Inside Llewyn Davis – Skip Lievsay, Greg Orloff et Peter F. Kurland
Lone Survivor – Andy Koyama, Beau Borders et David Brownlow
MEILLEUR FILM EN LANGUE ÉTRANGÈRE
The Broken Circle Breakdown – Belgique
The Great Beauty – Italie
The Hunt – Danemark
The Missing Picture – Cambodge
Omar – Palestine
MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE
The Act of Killing – Joshua Oppenheimer et Signe Byrge Sørensen
Cutie and the Boxer – Zachary Heinzerling et Lydia Dean Pilcher
Dirty Wars – Richard Rowley et Jeremy Scahill
The Square – Jehane Noujaim et Karim Amer
20 Feet from Stardom – Morgan Neville
MEILLEUR COURT MÉTRAGE DOCUMENTAIRE
Cave Digger – Jeffrey Karoff
Facing Fear – Jason Cohen
Karama Has No Walls – Sara Ishaq
The Lady in Number 6: Music Saved My Life – Malcolm Clarke et Nicholas Reed
Prison Terminal: The Last Days of Private Jack Hall – Edgar Barens
MEILLEUR COURT MÉTRAGE DE FICTION
Aquel No Era Yo (That Wasn’t Me) – Esteban Crespo
Avant Que De Tout Perdre (Just Before Losing Everything) – Xavier Legrand et Alexandre Gavras
Helium – Anders Walter et Kim Magnusson
Pitääkö Mun Kaikki Hoitaa? (Do I Have to Take Care of Everything?) – Selma Vilhunen et Kirsikka Saari
The Voorman Problem – Mark Gill and Baldwin Li
MEILLEURS EFFETS VISUELS
Gravity – Tim Webber, Chris Lawrence, Dave Shirk et Neil Corbould
The Hobbit: The Desolation of Smaug – Joe Letteri, Eric Saindon, David Clayton et Eric Reynolds
Iron Man 3 – Christopher Townsend, Guy Williams, Erik Nash et Dan Sudick
The Lone Ranger – Tim Alexander, Gary Brozenich, Edson Williams et John Frazier
Star Trek Into Darkness – Roger Guyett, Patrick Tubach, Ben Grossmann et Burt Dalton
MEILLEUR FILM D’ANIMATION
The Croods
Despicable Me 2
Ernest & Celestine
Frozen
The Wind Rises
MEILLEUR COURT MÉTRAGE D’ANIMATION
Feral – Daniel Sousa et Dan Golden
Get a Horse! – Lauren MacMullan et Dorothy McKim
Mr. Hublot – Laurent Witz et Alexandre Espigares
Possessions – Shuhei Morita
Room on the Broom – Max Lang et Jan Lachauer
MEILLEURS MAQUILLAGES ET COIFFURES
Dallas Buyers Club – Adruitha Lee et Robin Mathews
Jackass Presents: Bad Grandpa – Stephen Prouty
The Lone Ranger – Joel Harlow and Gloria Pasqua-Casny
MEILLEURE CRÉATION DE COSTUMES
American Hustle – Michael Wilkinson
The Grandmaster – William Chang Suk Ping
The Great Gatsby – Catherine Martin
The Invisible Woman – Michael O’Connor
12 Years a Slave – Patricia Norris

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s