A Million Ways to Die in the West (Albert à l’ouest) – L’ouest le vrai (ou presque) [Critique]

a-million-ways-to-die-in-the-west01

Deux ans après le triomphe  de Ted Seth McFarlane revient avec cette  comédie western ou il prend la tête d’un casting hétéroclite et prestigieux sans se cacher cette fois derrière un ours en peluche. Son humour trash conservera t’il toute son efficacité sous le soleil du Far-West ?

En quelques années Seth McFarlane qui cumule encore une fois de nombreuses casquettes sur le film qu’il co-écrit et réalise a imposé son style d’humour débridé et corrosif à Hollywood à travers ses séries animées, le succès massif de Ted a couronné cette ascension fulgurante.

Mais cette fois ci le défi est de taille car il se lance dans une grosse production  qui par un concours de circonstances (le délai dans la sortie de Fast & Furious 7 suite au décés de Paul Walker)  se trouve propulsé  comme la grosse film d’été du studio Universal.  Il s’expose d’autant plus  prenant la tête  à visage découvert cette fois d’une distribution composée de solides acteurs (Charlize Theron, Amanda Seyfried, Giovanni Ribisi , Neil Patrick Harris et Liam Neeson) mais dont aucun n’est une garantie au box-office.Il complique encore la chose en choisissant un western genre qui n’enflamme plus vraiment les foules.

a-million-ways-to-die-in-the-west
Albert (Seth McFarlane) et Anna (Charlize Theron) font face à Foy (Neil Patrick Harris) et Louise (Amanda Seyfried)

Albert est un éleveur de mouton complètement inadapté au monde de l’Ouest, quand  sa fiancée (Amanda Seyfried) l’abandonne pour le riche Foy (Neil Patrick Harris) il décide de quitter la ville pour San Francisco.C’est alors que débarque la mystérieuse Anna (Charlize Theron) qui va entreprendre d’en faire un vrai cow-boy pour reconquérir sa belle. Mais le mari de cette dernière le redoutable  hors-la-loi Clinch (Liam Neeson) rode.

La première partie du film exploite bien le concept du comportement anachronique d’Albert qui a une vision et un langage d’homme moderne  dans l’univers brutal du Far-West. Monde qui l’effraie et le répugne car la vie humaine y a bien peu de valeur (d’ou le titre original du film : un million de facon de mourir dans l’ouest). Nous découvrons les différents personnages du film à travers ses yeux, c’est l’occasion pour McFarlane d’enchaîner  les séquences le plus drôles du film . Scatologique, sexuel, offensant plusieurs communautés même si il prend parfois la forme de sketchs l’humour hardcore du père des « Griffin » fait mouche. Les gags autour de Ruth la prostituée au grand cœur et son fiancé le meilleur ami d’Albert qui en bons chrétiens ne veulent pas  « consommer » avant le mariage ce qui n’empêche pas Ruth, en toute innocence, de faire défiler  les clients sont parmi ceux que j’ai préféré.

Par la suite le film adopte une structure de comédie plus classique revisitant les figures classiques du western (la bagarre dans le Saloon,les indiens, le bandit le train) .Plus surprenant le film  révèle être une comédie romantique plutôt réussie, ou Albert obnubilé par la reconquête de sa fiancé ne voit pas que le véritable amour lui-tend les bras. Réussite que l’on doit surtout au jeu de Charlize Theron surprenante à la fois drôle, entreprenante mais étonnement fragile.Les autres comédiens rompus à la comédie font le job avec rythme.

Le film s’ouvre sur des vistas très Fordienne dans Monument Valley qu’on retrouvent tout au long du film   mais ce luxe formel n’apporte pas grand chose à l’histoire qui se concentre en intérieur ou dans la rue principale de la ville. Ce déploiement technique semble alors un peu gratuit , même sil il a du couter un bras. De même  une séquence d’hallucinations riches en effets visuels certes drôles  semble superflue.Beaucoup plus réussies quelques cameos à ne surtout pas rater.

Moins percutant que Ted  A Million Ways to Die in The West (Albert à l’Ouest) reste une comédie efficace sans être révolutionnaire qui ravira les amateurs de romantisme et de flatulences. 

Ma note : C+

Albert à l’Ouest (One Million Ways To Die In The West) réalisé par Seth McFarlane.  Sortie le 02/07/2014.

La bande-annonce :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s