[Blast from the past] Jason Bourne: L’Héritage [Critique] Lazenbourne

The Bourne Legacy

Retour sur la tentative avortée mais interessante de poursuivre la franchise Bourne sans Matt Damon

Tony Gilroy – scénariste des précédents opus – en mélangeant le concept des « Fleurs pour Algernon » avec le monde de Bourne réussit à offrir une motivation propre au personnage de Jeremy Renner. Sa motivation est de plus à l’exact opposé de celle qui animait celle de Matt Damon, là où il faisait tout pour cesser d’être Jason Bourne, Jeremy Renner se bat pour rester Aaron Cross.

A la réalisation par contre c’est bien le Tony Gilroy réalisateur de « Michael Clayton » qui est aux commandes, il tire la franchise vers le thriller paranoïaque façon années 70(on pense beaucoup au film « 3 Jours du Condor » de Sydney Pollack) plus que vers le film d’action.
Ce changement de style évite au film d’être une pâle copie des précédents même s’il partage le même univers.
Que les fans se rassurent ils retrouveront tout de même leurs cellules de crise hi-Tech et une poursuite finale haletante.

Si cet héritage est plus chiche en décharges d’adrénaline, Gilroy offre en échange des scènes d’extrême tension comme l’interrogatoire de Rachel Weiss et mêmes des scènes terrifiantes comme la tuerie dans le labo.

Jason Bourne Heritage - Jeremy Renner 1 200pxJeremy Renner qui se retrouve enfin en tête d’affiche se montre à la hauteur des espoirs que l’on plaçait en lui : charismatique, humain; il nous fait oublier l’absence de Matt Damon.
De manière générale l’interprétation est de haute tenue, même les acteurs jouant les hommes de main parviennent à leur conférer une épaisseur.

La mise en scène est plus classique que celle de Paul Greengrass et Tony Gilroy n’a pas la même affinité que celui-ci pour les scènes d’action.
Elles sont donc moins nombreuses et le rythme du film est parfois un peu lent.
Si Edward Norton lui apporte son intensité, son personnage est un peu trop proche des précédents antagonistes de la série.

Jason Bourne Heritage - Edward Norton 200px

Conclusion : L’équipe du film a réussi son pari : lancer une franchise « spin off » qui tout en conservant les éléments essentiels de la trilogie originale, nous offre un nouveau départ prometteur.

Ma Note : B+

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s