Mon Top 10 des meilleurs « numéros 3 »

The-number-numerology-22189666-1732-1732

Voici donc la sequel de mon post sur les suites avec un Top consacré aux numéros 3. Le troisième opus est souvent synonyme d’échec qu’il soit artistique ou commercial pour des franchises de film la faute à des enjeux toujours croissants. C’est un art très délicat de maintenir ou renouveler l’intérêt.voici els films qui ont pour moi su transcender l’exercice.

1- Goldfinger de Guy Hamilton (1964)

Goldfinger_wallpapers_32

Plus qu’un troisième épisode Goldfinger est le film ou se posent définitivement toutes les bases de la franchise : un vilain mégalomane secondé par un homme de main à gimmick (ici OddJob avec son chapeau) , un pré-générique mini film en soi relatant la fin de la mission précédente de 007, une chanson emblématique qui accompagne le générique de Maurice Binder et bien sur les débuts de l’Aston Martin et des gadgets débridés. Le meilleur de la série pour moi.

2- Le bon, la brute et le truand  de Sergio Leone (1966)

the_good_the_bad_and_the_ugly_wallpaper_hd-HD

Sergio Leone clos sa trilogie des dollars de facon éclatante par un film épique et picaresque, drôle et cruel qui annonce la dimension que prendra le reste de son oeuvre.C’est la derniere fois ou nous verrons « The Man with no Name » interprété par Clint Eastwood…

3- Die Hard with a Vengeance de John Mc Tiernan (1995)

die-hard-with-a-vengeance-original

Quand le producteur Andrew Vajna ex de Carolco récupère les droits de Die Hard il  rappelle le réalisateur de l’original John McTiernan. Sur la base d’un scénario « Simon Says » adapté pour inclure y inclure le personnage de McLane. Si le film est lié directement à Die-Hard McTiernan se  démarque complètement du style de l’original pour adopter une mise en scène plus « brute »  et  sort de la logique du contained thriller pour faire de New york un vaste terrain de jeux . L’apport de Sam Jackson en sidekick contre son gré de McLane  est considérable, de meme que l’interprétation beaucoup plus sombre de Bruce Willis. Si il n’atteint pas la perfection de son aîné Die Hard with a Vengeance est un petit classique.

4-Rocky III, l’oeil du tigre  de Sylvester Stallone (1982)

rocky-iii-l-oeil-du-tigre-1983-15-g

Avec sa trame de Rise and Fall , son adversaire acharné et sa chanson fétiche ce 3e volet de la saga de l’étalon italien est mon préféré.

5- Indiana Jones et la dernière croisade de Steven Spielberg (1989)

400834

Après la réaction mitigée du public (malgré le succés) au second volet Lucas et Spielberg reviennent au fondamentaux reprenant la structure de l’original une chasse à travers le Monde d’un artefact lié à la tradition judeo-chretienne avec les nazis comme adversaires. La redite est évitée grâce à la géniale idée d’associer Indy à son pére mais surtout d’en confier le rôle au non moins génial  Sean Connery. La série étant né de la frustration de Spielberg de ne pas pouvoir réaliser de James bond la boucle était bouclée.

6- Iron Man Three de Shane Black (2013)

Tony-Stark-Iron-Man-3-wallpapers1

Après un deuxième épisode qui laisse malgré le succès un souvenir mitigé  le studio fait appel à Shane Black maître scénariste quil tord les conventions et imprime sa marque pour en faire un objet unique ultra spectaculaire tout en étant drôle et se permet un twist qui annonce ce que sera cette phase 2 : dans l’univers Marvel tout peut arriver.

7- M: I:III – Mission: Impossible III de JJ Abrams (2006)

mi3-1920x1080

C’est parce qu’il a été séduit par les deux premières saisons de la série Alias que Cruise confie au débutant J.J Abrams les rennes de sa franchise .Celui-ci s’entoure comme Ethan Hunt de sa propre équipe de spécialistes Kurtzman et Orci au script, Michael Giacchino à la musique  et applique les recettes qui ont fait sa réussite au petit écran. Avec un Philip Seymour-Hoffman qui incarne le méchant le plus mémorable de la série.

8-Le Retour du Jedi de Richard Marquand (1983)

return-of-the-jedi

Même si il fut pour moi une déception après « l’Empire Contre Attaque » ill ne faut pas oublier que ROTJ avait la tache ingrate d’apporter une conclusion à cette légendaire trilogie. Malgré les Ewoks (et encore ils sont traités de maniere assez sérieuse) et la dévaluation des personnages de Leia, Han Solo (avec un Harrison Ford visiblement détaché) , le film apporte au mythe des pierres essentielles Jabba The Hutt, l’Empereur et la plus grande bataille spatiale de la saga « It’s a trap! »

9- Toy Story 3  de Lee Unkrich (2010)

Toy-Story-3-HD-Wallpaper-Full-HD-1080p-Movie-10-1024x576

Les suites de films d’animation tendent à etre des produits aseptisés uniquement destiné à garder la marque en demande dans les magasin de jouets.Quand on fait suite qui plus est à deux films unanimement encensés l’exercice devient casse-gueule.L’équipe de Pixar et le scénariste de little Miss Sunshine Michael Arndt parviennent à réaliser un épisode qui reste une aventure référencée trépidante sur le modèle du film de prison mais poursuit les thématiques des précédents volets avec l’entrée d’Andy dans l’age adulte.L’ours Lotso (Ned Beatty) est un des méchants les plus cruels et les mieux développés que j’ai vu dans un tel film.

10-The Dark Knight Rises de Christopher Nolan (2012)

Dark Knight Rises

Sans atteindre les sommets des précédents Christopher Nolan parvient à  offrir une fin à sa version de l’histoire du Caped Crusader. Avec à nouveau un grand vilain Bane dont Tom Hardy parvient à faire passer toutes les nuances avec la posture , la voix et le regard.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s