Dunkerque [Critique] One Nolan Show (A)

dunkirk_banner-cinemadroide

Que Warner Bros. accepte de sortir en plein été dans une mer de blockbusters une superproduction sur l’évacuation des troupes britanniques depuis Dunkerque en mai 1940, fait de la seconde guerre mondiale peu connu du public américain, sans stars « bankables » en tête d’affiche (même si le casting comprend les très solides Tom Hardy,Kenneth Branagh et Mark Rylance) est un témoignage de la place qu’occupe désormais Christopher Nolan . Le cinéaste britannique depuis le triomphe de The Dark Knight , ne cesse d’enchaîner des projets d’une ambition formelle et narrative immense mais qui restent de grands films populaires de divertissement : du thriller mental Inception a l’odyssée spatio-temporelle Interstellar. Mais Dunkeque vendu uniquement sur son nom et la promesse d’une expérience de cinéma unique est sans doute son pari le plus risqué. Lire la suite

Publicités

Les figures de l’ombre [Critique] (B)

hidden-figures

L’épopée spatiale a toujours fasciné le cinéma US mais il est passé souvent à coté du contexte social de l’époque. Avec les Figures de l’Ombre, produit par Pharell Williams il se penche sur la contribution peu connue de trois scientifiques noires. 

Lire la suite

Inferno [Critique]

capture

 

Robert Langdon (Tom Hanks) se réveille dans un hôpital de Florence, partiellement amnésique après qu’une balle lui ait frôlé le crane.Traqué par une mystérieuse tueuse et par Bouchard un agent de l’OMS et sa directrice.Assailli de visions infernales il va devoir, aidé d’une jeune médecin  Sienna Brooks (Felicity Jones) déchiffrer les indices cachés dans un tableau de Botticelli représentant l’enfer de Dante par un milliardaire dément (Ben Foster) décidé à éliminer la moitié de l’humanité avec un virus mortel…

Lire la suite