Mon Top 10 Cinéma 2022

Ce classement n’a pas la prétention de distinguer les meilleurs films de l’année (si tant est qu’il y ait un métrique pour le faire) mais de partager les films vus cette année classés selon un unique critère, le plus subjectif d’entre tous et le seul qui vaille  : le plaisir ressenti devant l’écran et le souvenir qu’ils m’ont laissés. Une année 2022 pour moi à l’opposé des déceptions de 2021. Le retour en forme d’auteurs dont je n’avais pas apprécié les derniers films et qui reviennent à leur meilleur niveau comme Guillermo Del Toro ou Michael Bay. Des blockbusters à l’ancienne comme Top Gun Maverick, d’autres indiscutables malgré leurs défauts avec le nouvel Avatar. Et toujours la vitalité incroyable du genre horrifique avec un spécialiste à son meilleur niveau (The Black Phone), le dernier cauchemar d’Alex Garland et l’explosion d’un nouveau grand nom de l’horreur Zach Cregger. Et pour la première fois dans mon top deux grands auteurs avec deux chroniques de leur enfance l’une solaire, l’autre sombre à la portée universelle même si on a pas grandi à New York ou dans la San Fernando Valley.

NUMBER ONE – LICORICE PIZZA Paul-Thomas Anderson

Le très souvent austère PTA signe un film frais, excitant, rajeunissant. Un jeune casting fantastique avec l’alchimie entre Cooper Hoffman et Alana Haim entourés de seconds rôles mémorables (dont un inoubliable Bradley Cooper), une bande son incroyable et parmi les meilleurs travellings jamais vu de gens qui courent !

2- BARBARIAN – Zach Cregger

Zach Cregger fait une entrée fracassante à la table des maitres de l’horreur avec ce thriller imprévisible à l’atmosphère oppressante qui utilise contre le spectateur sa connaissance du genre avec des séquences authentiquement traumatisantes, des personnages et leurs interprètes parfaits. Un classique instantané.

3- NIGHTMARE ALLEY – Guillermo Del Toro 

Si je n’ai pas été pleinement convaincu par ses derniers films, Guillermo DelToro revient en force avec ce film noir psychologique et atmosphérique à combustion lente. Il bâtit un de ses contes les plus sombres et cruels dans un univers gothique, fait de neige et des fantômes du passé. Substituant aux créatures fantastiques des monstres tous humains. Comme à chaque fois chez lui c’est formellement sublime : la photographie, la conception des décors et du son sont fantastiques mais il trouve ici le meilleur équilibre depuis longtemps entre son formalisme, le récit et ses thématiques. Bradley Cooper y est excellent jusqu’à une conclusion où GDT nous réserve le meilleur moment du film avec un plan final obsédant.

4- THE BATMAN – Matt Reeves  

Même si la complexité de son script n’est pas à la hauteur de sa maitrise formelle et si il montre trop ouvertement ses influences cinématographiques (Se7en) ou issues des comics lui donnant un aspect « remix » The Batman constitue par son ambition, sa maestria visuelle et la qualité de son interprétation, un nouveau chapitre impressionnant du cycle de Batman à l’écran.

5- AMBULANCE – Michael Bay

Après la déception Six Underground BAY IS BACK avec son meilleur film depuis Pain & Gain, un de ses meilleurs simplement. Duo vedette en feu, personnages secondaires haut en couleurs et action débridée . Bay déchaine dans cette fusion entre Speed et Heat une avalanche de plans signatures et iconiques. Si cette lettre d’amour balistique à LA est un peu trop longue impossible de bouder son plaisir devant un spectacle d’action aussi satisfaisant.

6- THE BLACK PHONE – Scott Derrickson

A une époque où il est difficile d’effrayer Cargill et Derrickson semblent avoir trouvé depuis Sinister la bonne formule pour amplifier la terreur et la rendre oppressante. Black Phone est leur film le plus abouti : terrifiant , émouvant mais totalement satisfaisant.

7- TOP GUN MAVERICK Joseph Kosinski

Un des mantras du film est « Tout dépend de l’homme ou de la femme dans la boîte » à propos de l’importance des pilotes et Tom Cruise réaffirme qu’il est simplement le meilleur des meilleurs en matière de sensations fortes. Avec le réalisateur Joseph Kosinski et son producteur/partenaire/ami Christopher McQuarrie, il a conçu un blockbuster « populiste » de haute précision à la fois incroyablement efficace mais étonnamment émouvant.

8- MEN – Alex Garland

Annihilation et surtout DEVS avaient marqué ma conversion au cinéma de Garland. Sans forcément tout saisir des métaphores sur le deuil et la masculinité toxique de Men j’ai été happé par son atmosphère angoissante de folk-horror, le jeu de la brillante Jessie Buckley, la performance de Rory Kinnear, qui dépeint avec justesse quasiment tous les autres personnages avec des niveaux d’hostilité croissants et un final marquant de body-horror à la Brian Yuzna.

9- ARMAGEDDON TIME – James Gray

L’universalité fait la force des grandes chroniques autobiographiques comme Armageddon Time chacun y reconnaissant des épisodes de sa propre enfance, des membres de sa famille. Aimé sa mélancolie, sa compassion pour ses persos faillibles face à l’implacable cycle de l’injustice.

10- AVATAR : LA VOIE DE L’EAU James Cameron

Avatar : La Voie de l’Eau  tient toutes ses promesses en matière de grand spectacle épique (la HFR 3D est incroyablement immersive), l’émerveillement , l’action et l’émotion sont au rendez-vous mais il  tombe parfois dans les travers d’une suite/ remake aquatique et familiale parfois redondante avec l’original. Il va falloir plus de matière narrative pour soutenir quatre autres film mais le plaisir de retrouver le maitre dans le domaine où il est sans égal : l’action totale emporte tout.

Mon classement complet de tous les films vus cette année :

Publicité

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.