2016 dans le rétroviseur : Mes Top 10 /20/30

30f7d756-9f24-47bf-82b1-e200c743ec36

Si  2016 a connu de grosses déceptions (Batman v Superman, Jason Bourne, X-men Apocalypse) elle a aussi connu son lot de surprises (quatre premiers films dans mon top 10)  y compris des films qui resteront comme des étapes marquantes de leurs genres respectifs ! Ce top n’a pas la prétention de distinguer les meilleurs films de l’année (si tant est qu’il y ait un métrique pour le faire) mais classe selon un unique critère les films sortis cette année, le plus subjectif d’entre tous et le seul qui vaille quand on se plie à l’exercice : le plaisir ressenti devant l’écran.

Top Ten

NUMBER ONE – PREMIER CONTACT de Denis Villeneuve 

(sortie le 07/12/2016)

Amy Adams est Louise Banks

Expérience de S.F cérébrale, sensorielle et émotionnelle d’une puissance inégalée cette année, ambitieux dans sa conception et extraordinaire dans son exécution Premier Contact est un film que l’on aime partager mais qu’on garde avec soi. 

2- Captain America Civil War de Anthony Russo et Joe Russo 

(sortie le 27/04/2016)

160331023722190757

Avec Captain America : Civil War tout en poursuivant l’évolution du personnage entamée avec le Soldat de l’Hiver, les fréres Russo capitalisent sur la dynamique entre Steve Rogers et Tony Stark établie dans les précédents films du studios.Ainsi tout en offrant une des plus grandes batailles super-héroïques portée à l’écran, introduisant de manière brillante le personnage de Black Panther et ramenant Spider-Man dans le giron du MCU  ils trouvent le cœur de leur film dans une intrigue à taille humaine reposant sur des personnages forts et leurs interactions.  

3The VVitch  de Robert Eggers 

(sortie le 15/03/2016)

the-witch

Le cinéma fantastique a une faculté de régénération incroyable comme beaucoup de créatures qui l’habitent, c’est quand on le croit moribond à coup de found-footage qu’il renaît. The VVitch est une réussite majeure du genre, premier film de l’ex décorateur Robert Eggers celui-ci installe une atmosphère anxiogène à travers la  reconstitution méticuleuse  de la ferme d’une famille de pionniers au XVIIe siécle en Nouvelle Angleterre en proie aux  forces de la  magie noire et la possession à moins qu’il ne soit victimes de leurs propres  angoisses. The VVitch fait partie de ces films qui réussissent à avoir le beurre et l’argent du beurre :  The Witch fonctionne aussi bien comme un thriller psychologique, une allégorie du fanatisme religieux, de la peur de la sexualité féminine et de son éveil mais aussi comme un pur film fantastique que la sobriété de ses effets rend d’autant plus terrifiant. Vous n’oublierez pas de sitôt la voix de Black Philip. The VVitch est de la trempe de classiques comme l’Exorciste ou Rosemary’s baby avec lesquels il partage de nombreux points communs.

4- Rogue One: A Star Wars Story de Gareth Edwards 

(sortie le 14/12/2016)

rogue-one-a-star-wars-story-2560x1600-poster-hd-2757

 Malgré quelques problèmes de rythme dans sa première partie Rogue One visuellement superbe est une réussite au final proprement démentiel.

 5 Bone Tomahawk de S. Craig Zahler

(sortie le 11/05/2016)

quad_bone_tomahawk_sml

Avec ce western classique à la John Ford infecté par le survival horrifique sans concessions à la Ruggero Deodato S. Craig Zahler fait son entrée dans la liste des réalisateurs à suivre. Un des rares films depuis 20 ans au moins qui m’a fait dire « OH P….! » devant l’écran.

6- Les Huit Salopards de Quentin Tarantino

(sortie le 06/01/2016)

Hateful-Eight-Poster-2016-1

A la fois le plus théâtral et le plus cinématographique des films de Tarantino (par la force du 70mm) , le kid de Knoxville concocte avec Les Huit Salopards un cocktail de tension, d’humour et de violence qu’il élève, comme Sergio Leone avant lui , au niveau d’un véritable opéra , avec en toile de fond les tensions raciales américaines, démontrant une maestria toujours plus grande.

7- The Nice Guys de Shane Black

(sortie le 15/05/2016)

TNG_Day_#42_01232015-324.dng

 TheNice Guys hybride improbable de slapstick et de film noir hardboiled servi par un brillant tandem Russell Crowe-Ryan Gosling ou Shane Black distille l’essence de son cinéma en se renouvelant toujours. Virtuose. Black est définitivement back.

8- 10 Cloverfield Lane de Dan Trachtenberg 

(sortie le 16/03/2016)

clov_banniere

Avec ce huis-clos hypertendu, Dan Trachtenberg sous les auspices du producteur J.J Abrams évoque le meilleur de l’esprit de La Quatriéme Dimension ou d’Au-Delà du Réél servi par une intérprétation exceptionnelle de John Goodman.

9- Conjuring 2 : le cas Enfield de James Wan

(sortie le 29/06/2016)

The-Conjuring-2-Poster

Ride de terreur ultra-efficace Conjuring 2 est l’exemple parfait d’une suite totalement satisfaisante grâce à la virtuosité de la mise en scène de James Wan qui confirme son rang de nouveau grand du fantastique au service d’une histoire qui gère ses personnages avec sensibilité.

10 – Deadpool de Tim Miller 

(sortie le 10/02/2016)

ryan-reynolds-deadpool-movie-wallpaper-1600x900

 Avec son patchwork de tonalités, son aspect auto-référentiel et son contenu réservé aux adultes Deadpool ne devrait pas fonctionner pourtant Tim Miller et Ryan Reynolds sont parvenus à faire un film percutant, romantique et irrévérencieux mais aussi un des films de super-héros parmi les plus satisfaisants.

Top 20

11- Triple Nine de John Hillcoat (sortie le 16/03/2016)

Triple9Banner

Avec Triple Nine John Hillcoat signe un pur film noir poisseux, tendu et violent porté par un casting trois étoiles rendant humblement hommage aux maîtres Melville, Mann ou Peckinpah .

12- Comancheria de David Mackenzie  (sortie le 30/03/2016)

La-bande-annonce-du-jour-Comancheria
Néo-western mâtiné de film noir Comancheria prend son temps sous le soleil texan pour installer son atmosphère et ses enjeux mais la destination vaut largement le voyage ! Un sacré bon film.

13 – Doctor Strange de Scott Derrickson  (sortie le 26/10/2016)

doctor_strange_2016-1920x1080

Malgré sa structure familière d’ « origin-story » Doctor Strange grâce à son imagerie psychédélique introduit de nouvelles dimensions et d’excellents personnages portés par des comédiens sensationnels dans l’univers Marvel.

14-  13 Hours de Michael Bay  (sortie le 30/03/2016)

13-hours-secret-soldiers-of-benghanzi-3-1200x698

 Michael Bay abandonne ses robots et montre avec ce film de siége (inspiré d’une histoire vraie) porté par des comédiens habités (James Badge Dale et un John Krasinski  métamorphosé en bete de guerre) qu’il est un véritable ingénieur de l’action avec un sens visuel unique. Un de ses meilleurs films.

15- Les sept mercenaires  de Antoine Fuqua (sortie 05/03/2014)

the_magnificent_seven_2016_5k-hd
 Les sept mercenaires  machine bien huilée portée par le charisme de Denzel Washington et Chris Pratt est l’exemple du grand spectacle populaire Hollywoodien à son meilleur.

16-   Instinct de survie de Jaume Collet-Serra (sortie le 17/08/2016)

1335-firstlook-the-shallows-blake-lively
Excellente Série B comme Blake, Beach, Bikini and Blood – Instinct de survie est un survival anxiogéne ultra-efficace porté la performance puissante de Blake Lively et la mise en scène inspirée de Jaume Collet-Serra.Un parfait film d’été.

17- Deepwater Horizon de Peter Berg (sortie 12/10/2016)

mark-wahlberg-deepwater-horizon
Peter Berg avec sa maîtrise technique et sa sensibilité populiste (qui s’exprime ici pour le meilleur après le puant Lone Survivor) est vraiment le réalisateur idéal pour ce film catastrophe dans la tradition à la gloire des cols-bleus qui capture le zeitgeist qui a permis la victoire de Trump dans les états de la « rustbelt ». Porté comme tout bon film du genre par un casting en béton mené par la nouvelle muse de Berg Mark Wahlberg ou l’on retrouve un Kurt Russel qui boucle une grande année et un John Malkovitch méprisable en company-man veule.

18- Le Fondateur de John Lee Hancock (sortie 28/12/2016)

founder-michael-keaton-image
Le Fondateur est une histoire forte porté par un comédien à son meilleur dont la facture classique fait ressortir tout le talent.

19- Midnight Special de Jeff Nichols (sortie le 16/03/2016)

midnight-special-review
Midnight Special road movie mystérieux, marchant dans les pas de la S.F des années 80 de Spielberg à Stephen King est une émouvante métaphore de la condition de parent qui demande parfois au spectateur la même foi qui anime ses personnages mais dont la destination ne déçoit pas.

20- Don’t Breathe – la maison des ténèbres de Fede Alvarez

dont-breathe-stephen-lang-as-the-blind-man

Efficace dans sa simplicité et la précision de son exécution, inventif et brutal Don’t breathe est une masterclass dans la tension.

 Top 30

21- Mr Wolff de Gavin O’Connor (sortie 05/03/2014)

the-accountant-movie-poster2
M.Wolf  hommage réjouissant aux « thrillers à concept » des années 90 avec ses rebondissements rocambolesques conjugue action, drame et humour assumé servi par une excellente distribution avec Ben Affleck, Jon Bernthal et J.K Simmons en MVPs.

22- Star Trek: Sans limites de Justin Lin

STBeyond-Banner2

Même si il ne m’a pas galvanisé comme les opus de J.J Abrams j’ai été agréablement surpris par ce Star Trek Sans Limites proche de l’esprit de la série originale tout en conservant la dose de spectaculaire indispensable à un blockbuster estival. LLAP !

23- Spotlight de Tom McCarthy

Rachel McAdams, Mark Ruffalo, Brian d'Arcy James, Michael Keaton and John Slattery play Boston Globe journalists in the film, Spotlight.

Par la force de son sujet , la sobriété de sa mise en scène, son montage précis et surtout son casting  d’une justesse incroyable, Spotlight est une réussite totale dans son genre.

24- War Dogs de Todd Phillips

war_dogs_trailer_still

Si Todd Philips colle un peu trop à la méthode Scorsese avec ce « Goodfellas chez les marchands d’armes » il le fait bien grâce à une mise ne scène efficace et le talent de ses deux jeunes comédiens.

25- Desierto de Jonás Cuarón

1294-desierto

Avec ce  survival minimaliste d’une efficacité redoutable sur fond politique évident Jonás Cuarón réalise une série B comme on les aime.

26- The Revenant de Alejandro G. Iñárritu

therevenanttomhardy

Malgré d’indéniables longueurs et quelques clichés mystiques un peu creux TheRevenant est un spectacle immersif et brutal qui offre des séquences incroyables et de grandes performances d’acteurs.

27- Le Livre de la jungle de Jon Favreau (sortie le 13/04/2016)

The-Jungle-Book-2016-Wallpaper-UKT5r

Au delà de la prouesse technique Le livre de la Jungle est un vrai blockbuster familial bâti sur l’essence du classique Disney.

28-  Batman v Superman: L’aube de la justice de Zack Snyder (sortie le 23/03/2016)

batman-v-superman-trinity

Malgré sa splendeur visuelle et son indéniable dimension épique (et Batfleck !!!) , ce monumental « Batman v Superman: L’aube de la Justice » n’a pas les moyens de toutes ses ambitions cherchant à raconter une collection  d’histoires au lieu de se concentrer sur une seule et desservant  ccertains ses personnages.

29- Suicide Squad de David Ayer (sortie le 03/08/2016)

Joker

Pas plus que les autres genres les CBM n’ont pour obligation d’être tous des films profonds comme The Dark Knight, le Suicide Squad de David Ayer était destiné à etre cette série B mutante parcourue de quelques fulgurances et de moments nanardesques, en quelque sorte le reflet de beaucoup de comics de super-héros mainstream qu’il adapte et c’est déjà pas mal !

30-  Dernier train pour Busan de Sang-ho Yeon

last-train-une-02

Honorable mentions

American Nightmare 3: Élections de James DeMonaco
Tarzan de David Yates
Steve Jobs de Danny Boyle
Room de Lenny Abrahamson
Snowden d’Oliver Stone
La chute de Londres de Babak Najafi
Hardcore Henry d’Ilya Naishuller
Warcraft: Le commencement de Duncan Jones
Free State of Jones de Gary Ross
High-Rise de Ben Wheatley
Elvis & Nixon de Liza Johnson

Déceptions : On les attendaient  ils m’ont gravement déçus 

Jason Bourne de Paul Greengrass
X-Men: Apocalypse de Bryan Singer (19/05/2016)
Blair Witch d’Adam Wingard
Legend de Brian Helgeland

C’était pas terrible :

Inferno de Ron Howard
Independence Day: Resurgence Roland Emmerich
Alice de l’autre côté du miroir James Bobin
The Angry Birds Movie de Clay Kaytis; Fergal Reilly??

 

Pas vu Tu ne tueras point

Creed faisait partie de mon Top 2016

Publicités

Une réflexion sur “2016 dans le rétroviseur : Mes Top 10 /20/30

  1. Sweet Judas 28 décembre 2016 / 20 h 57 min

    J’aime beaucoup le « clichés mystiques » que tu mentionnes à propos de The Revenant. J’ai eu l’impression très désagréable de regarder un pétard mouillé, rempli de vide.
    Concernant Suicide Squad, je serais bien plus sévère que toi. Sans parler d’être « profond », y’a quand même un gouffre entre :
    – Réussir un film avec un développement relativement équilibré de TOUS ses personnages ;
    – Et simplement mettre en avant le postérieur de Margot Robbie en compagnie d’un Deadshot qui fait du Will Smith dans un navet à plusieurs centaines de millions de dollars.
    Quelque part, y’a de l’abus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s